Le visage de ce lundi 03 février 2020, c’est Caroline

IMG-20200128-WA0000

🎙 Alors Caroline, qui es-tu ?

Que fais-tu chez Les P’tites Fées Bleues-Soins à domicile ? Depuis combien de temps travailles-tu chez LPFBS ?

J’ai 30 ans, et une adorable petite fille.

Je suis infirmière depuis maintenant 3 ans chez LPFBS.

 

🎙Qu’est-ce qui t’a donné envie de travailler chez nous ? de devenir infirmière ?

J’ai toujours voulu aider les gens, prendre soin d’eux. Mais pas dans les hôpitaux. On y traite, malheureusement, les patients à la chaîne. Alors qu’en allant chez eux, on entre dans leur monde, leur intimité, leur vie. Ils nous laissent voir ce qu’ils veulent bien. C’est à nous de nous adapter à eux.

Et puis, ils sont chez eux, donc peuvent rester eux-mêmes.

Faire des soins à domicile, après mes stages d’études, était une évidence. Je sais que je peux réellement être pleinement là pour mes patients, que je peux gérer mon planning.

Et puis c’est très agréable aussi de pouvoir partager avec eux, de leur parler, de savoir comment a été leur journée, ce qu’ils vont faire.. ils me demandent aussi comment ça va dans ma vie. Ce sont des échanges très agréables.

Comme je m’occupe de la tournée de Lasne le matin en mi-temps, mes patients sont des habitués, on se connait bien maintenant.

🎙3 qualités qui te définissent bien ?

Je suis quelqu’un de caractère, sociable, j’aime faire plaisir aux gens.

Je suis aussi dévouée, à l’écoute des autres, souriante et indépendante. 😊

 

🎙As-tu une anecdote à nous raconter ?

Et bien, je suis en arrêt maladie pour le moment, et je voudrais surtout remercier mes collègues pour leur soutien. Même si je ne leur réponds pas pour le moment, j’apprécie leurs petits messages. C’est très agréable de pourvoir compter sur eux et de se savoir entourée comme ça 😊

 

🙏Merci Caroline pour ce beau témoignage 😊 !

 #lesptitesféesbleuessoinsàdomicile #soinsàdomicile #visagedulundi  #BW #brabantwallon

Un petit coup de mou durant l’hiver… n’oubliez pas votre vitamine D !

Chaque année, les saisons d’automne et d’hiver sont liées à un syndrome de dépression saisonnière. Celle-ci toucherait jusqu’à 10% de la population. Mais pourquoi ?

👉 Une carence en vitamine D serait la raison principale.

Durant l’hiver, la luminosité diminue (ainsi que la présence des UVB du soleil), et la capacité de notre corps à fabriquer de la vitamine D s’en voit diminuée elle aussi. ☀️

 

💡 Les symptômes de cette dépression saisonnière peuvent comprendre : 

  • fatigue avec baisse d’énergie
  • perte d’intérêt pour les activités qui en avaient autrefois
  • irritabilité
  • difficulté à se concentrer
  • besoin exagéré de sommeil
  • appétence pour le sucré (pour augmenter le niveau de sérotonine)

👉  C’est pourquoi il est recommandé, d’octobre à mars, de prendre des compléments de vitamines D à raison de minimum 1500UI/jour (de préférence le soir pour mieux l’assimiler) pour un adulte non carencé (A adapter si homme, femme, femme enceinte, carence).

On parlera de carence lorsque notre niveau de vit D dans l’organisme est en dessous de 50.

 

👉N’hésitez pas également à sortir, faire du sport, vous réveiller avec un stimulateur d’aube (pour vous réveiller plus naturellement et de façon moins agressive), utiliser des huiles essentielles (telles que le lavandin ou agrumes), consommer des oméga-3 en suffisance (pour bien nourrir votre cerveau), consommer des légumes verts (pour la vit B9 qui favorise la production de sérotonine), et enfin reposer votre esprit à travers la méditation

 

 

❗️❗️❗️N’hésitez pas à demander plus d’informations à votre 👨‍⚕️ médecin 👩‍⚕️, il reste votre premier référent, pour un bon bilan santé, comme pour un dosage adapté à vos besoins. ❗️❗️❗️

Notre visage du lundi 20 janvier 2020, nos petites voix du téléphone

Aujourd’hui, ce sont nos petites voix du téléphone que nous mettons à l’honneur. 😍

Elles ne sont plus à présenter ! Ces petites voix qui sont là pour vous, nos patients, et pour nos équipes, jour après jour, ce sont celles de Siegrid et Caroline. 💪

Merci à elles pour le travail extra-ordinaire qu’elles font, car sans elles, nos équipes ne seraient pas aussi efficaces sur le terrain.🙏

De la joie et de la bonne humeur, une touche d’humour, un peu de folie… ajoutez à cela un amour du métier et un professionnalisme à toute épreuve. 😊

Derrière leur bureau, ce sont aussi nos héroïnes !

🙏Merci à elles de prendre aussi bien soin de notre superbe équipe de choc sur le terrain ! 🙏💖

 

 

 

La grippe et la gastro à nos portes

La grippe et la gastro frappent depuis plusieurs semaines. 😷
Venant de France, ces 2 virus touchent aujourd’hui toutes les tranches d’âge dans notre pays, sans pour autant parler réellement d’épidémies.. 🧐😕
 
💡 Quelques conseils pour prévenir et au besoin pour soigner :
👉 Bien se laver les mains avant de cuisiner, avant de manger, après avoir t aux toilettes ou après avoir changé un nourrisson.
👉 Éviter de participer à la préparation des repas si vous êtes malade et contagieux(se).
👉 Éviter le partage des verres et couverts à table.
 
⚠️ Une attention plus particulière doit être apportée aux personnes âgées et aux plus jeunes enfants afin d’éviter tout risque de déshydratation en cas de gastro-entérite.
 
➡️ En cas de doutes, veillez à contacter votre médecin traitant ou pédiatre.
 
 

Le visage de ce lundi 06 janvier 2020, c’est Corinne

Corinne Frank

🎙 Alors Corinne, qui es-tu ?

Que fais-tu chez Les P’tites Fées Bleues-Soins à domicile ? Depuis combien de temps travailles-tu chez LPFBS ?

Alors j’ai 51 ans (mais uniquement sur papier 😉), et 2 superbes enfants de 10 ans ½  et 8 ans ½  que nous avons adoptés mon mari et moi.

Je travaille chez LPFBS depuis novembre 2019 en tant qu’infirmière, où j’ai la chance de pouvoir faire ce que j’aime : les actes plus techniques tels que les pansements, les prises de sang et injections, etc.

 

🎙Qu’est-ce qui t’a donné envie de travailler chez nous ? de devenir infirmère ?

Je suis infirmière depuis maintenant 28 ans.

J’ai d’abord commencé en gériatrie cardiaque à Seraing. J’ai changé ensuite pour  le service de revalidation othopédique, où j’ai eu la chance d’être là depuis le début du projet et de le diriger par la suite. Je suis passée finalement dans le service de l’hôpital de jour en oncologie.

Après 18 ans, nous avons décidé avec mon mari de démanager vers Wavre. Nous avons donc quitté Seraing, et j’ai commencé à travailler en revalidation loconeuro, c’est-à-dire la revalidation pour les patients atteints de pathologies neurologiques portant des prothèses. J’y ai travaillé pendant 10 ans dans le service de nuit.

Les enfants grandissant, et la quantité de paperasse dans les services aussi, j’ai décidé de me réorienter vers les soins à domicile, où je pouvais vraiment passer du temps avec mes patients, privilégier le contact et me recentrer sur eux.

C’est ce que j’adore chez LPFBS, les patients sont au cœur du problème, en tant que soignant direct, on s’occupe d’eux, et non de la paperasse. (Ca, je la laisse à Marcela, ou à Véronique, ou Caroline 😊)

Et pour ça, j’adore ma tournée, qui est sur Rixensart et Genval principalement, ainsi que mes horaires (matins + 2 soirs/semaine + 1 we/4). Ça me permet d’être là pour mes enfants, mais aussi pour mes patients.

Dans les autres structures, les tournées sont longues et chargées, on ne sait pas proivilégier le patient, au contraire de LPFBS. On peut vraiment prendre soin d’eux.

C’est très important pour moi que le travail soit bien bien, j’aime avoir le suivi de mes patients, je vois l’évolution, je vois la personne. C’est valorisant de voir que son travail est bien fait.

Et comme je le disais, j’ai la possibilité de faire des actes techniques que j’adore, en allant soit chez le patient, soit dans les cabinets médicaux de façon régulière.

 

🎙3 qualités qui te définissent bien ?

Je suis bonne vivante, « la première à rire » aussi.

Je sais être tétue, mais je suis aussi très disponible et flexible pour mes collègues en cas de besoin.

 

🎙As-tu une anecdote à nous raconter ?

J’ai fini l’année 2019 en beauté !

Je faisais mes prises de sang au Cabinet médical Neptune. Il y avait peu de monde, j’en ai donc profité pour passer aux WC avant de reprendre la route… et le verrou s’est grippé.

Je suis donc restée enfermée dans les WC pendant près de 2h !

Heureusement que j’avais mon téléphone avec moi !

J’attends notre repas de ce vendredi pour me faire chambrer par mes collègues qui ne le savent pas encore et qui vont sans doute l’apprendre maintenant 😊

 

 

🙏Merci Corinne pour témoignage empreint d’amour du ce beau métier et de rire !

 #lesptitesféesbleuessoinsàdomicile #soinsàdomicile #visagedulundi  #BW #brabantwallon

Le visage de ce lundi 23 décembre 2019, c’est Benjamin

🎙 Alors Benjamin, qui es-tu ?

Que fais-tu chez Les P’tites Fées Bleues-Soins à domicile ? Depuis combien de temps travailles-tu chez LPFBS ?

J’ai bientôt 28 ans, ce 31 décembre en fait, pas d’enfants.

Je suis infirmier indépendant chez LPFBS depuis septembre 2016 maintenant.

Pour la petite histoire, je me suis fais une belle entorse 2 jours avant de commencer mon contrat à l’époque, j’ai donc commencé avec 1 mois de retard !

Je travaille principalement sur la tournée de Rixensart, 6 jours /7, tous les weekends. Je me repose les mardis.

Et d’après ce que je vois, je fais bien rire ma tournée de patients 😊

 

 

🎙Qu’est-ce qui t’a donné envie de travailler chez nous ? de devenir infirmier ?

Par où commencer ?

Il faut savoir que j’ai longtemps hésité à faire ingénieur du son, j’adore la musique !

Je joue de la guitare instrumentale depuis mes 15 ans. J’aime beaucoup le Rock Blues, le Jazz, le Rock progressif… je compose aussi. Je joue surtout seul en fait, et c’est un petit regret ; je ne trouve pas de personnes aussi motivées que moi pour jouer dans le même sens que moi.

 

 

Donc pourquoi infirmier ? un peu « à cause » (ou grâce) à mes parents. Pour eux, infirmier = assurance d’avoir du travail.

Et puis c’est un métier qui pouvait m’apporter une certaine reconnaissance que j’attendais à l’époque.

J’avoue que j’ai un peu commencé tête baissée dans ce domaine.

Quand j’avais  16 ans, j’ai fait avec un ami un bénévolat chez Altéo, on partait en vacances avec des seniors et des personnes handicapées. J’ai embarqué sans vraiment savoir dans quoi je me lançais, et j’ai adoré !!

Après cette expérience, je me suis dit pourquoi pas ? j’avais découvert un métier qui pouvait me passionner. J’adorais le contact avec les gens, et j’avais une reconnaissance dans le travail qui était valorisante.

En rhéto, j’ai fait un stage d’une semaine dans le service de réanimation d’une cousine à Erasme, puis une autre semaine dans les soins à domicile.

Et enfin après le bac, j’ai fait un stage en santé communautaire.

Toutes ces expériences m’ont vraiment ouvert les yeux sur ce que je voulais faire.

 

 

Et pourquoi les soins à domicile ?

Parce que je suis un peu un loup solitaire. Pour moi, travailler dans l’univers hospitalier et côtoyer les mêmes personnes tous les jours plusieurs heures d’affilée, c’était impensable. C’est comme ça que les soins à domicile sont devenus une évidence.

Entre chaque patient, je peux me poser et me retrouver avec moi-même, écouter la musique que je compose (et la critiquer et entendre où je peux l’améliorer). Cela me permet d’être toujours au top pour chaque patient. Si une situation a été plus difficile, j’entre dans ma voiture, je souffle un coup, et je suis de nouveau au top pour mon patient suivant.

Je crois que quand j’ai commencé chez LPFBS, Loïc m’a fait un cadeau avec ma tournée.

J’ai travaillé 2 ans à la Croix Jaune et Blanche comme infirmier volant, je ne regrette absolument pas, c’était une superbe expérience, très enrichissante. Les jours ne se ressemblaient pas, et c’était très sportif, et ça m’a clairement sorti de ma zone de confort. Je passais d’une commune à l’autre de Bruxelles, je courais dans tous les sens.

Et tous les jours, on avait des stagiaires avec nous, c’est comme ça que j’ai rencontré Modeste, j’en garde un super souvenir.

J’adore ce que je fais chez LPFBS, j’adore ma tournée et mes patients. Ils sont tous différents, et leurs expériences, leur contact sont très enrichissants.

J’adore mon métier, on ne cesse de s’émerveiller.

 

 

🎙3 qualités qui te définissent bien ?

On peut dire que je suis très interactif avec mes associés. Je suis très disponible pour eux. J’aime dépanner les gens.

Je suis très à l’écoute, et très (trop) sensible à ce qui pourrait arriver à mes patients.

Et j’aime rencontrer les patients que je soigne, pour moi c’est l’essence du soin à domicile.

 

 

🎙As-tu une anecdote à nous raconter ?

J’en ai 2 qui me viennent principalement…

La première est une patiente à Rixensart, elle a perdu l’usage de son bras gauche après un AVC. Et à travers cela, elle un une envie de continuer à vivre impressionnante.

Dixit ma patiente : « en 5 minutes, j’ai pris 20 ans d’âge ». Et elle ne se décourage pas. Elle mène un combat inspirant, elle fait tout pour que cet accident soit un moteur.

Elle est un peu comme un manager, quand j’ai un coup de mou, elle le voit tout de suite, et elle me rebooste. Elle est très forte pour voir et faire ressortir le meilleur dans chaque personne.

 

Ma 2ème patiente m’a donné une belle leçon de vie et de résilience.

Elle est atteinte d’un cancer, c’est donc un combat au quotidien pour elle aussi.

Elle est partie un jour à Bruges, et c’est installée à une terrasse sur la place pour y boire une bière.

Et malgré son cancer, elle était tellement bien, sereine, elle avait passé une superbe journée. Elle s’est dit en regardant les gens et sirotant sa bière « c’est ça la vie ».

J’ai repensé à elle en allant moi aussi à Bruges un jour, et j’ai compris ce qu’elle avait ressenti..

 

 

🙏Merci Benjamin pour ce superbe témoignage et bon anniversaire !

 #lesptitesféesbleuessoinsàdomicile #soinsàdomicile #visagedulundi  #BW #brabantwallon

Épidémies de bronchiolites, comment prévenir ?

D’octobre à mars, les cas de bronchites et bronchiolites sévissent dans nos régions, avec un pic vers novembre-décembre : près de 30% des enfants de moins de 24 mois sont touchés chaque année.

 

Qu’est-ce que la bronchiolite aiguë du nourrisson ?

Il s’agit d’une infection virale respiratoire épidémique, débutant principalement par un rhume avec d’importants écoulements nasaux, des éternuements, une toux plutôt sèche, de la fièvre légère et un refus de manger. Souvent, on dirait que le bébé « ronronne » en respirant.

Dans 2 à 3% des cas, l’infection respiratoire est plus importante et l’hospitalisation s’avère alors nécessaire. C’est pourquoi il s’agit d’une infection à bien tenir à l’œil chez nos tout-petits.

La période d’incubation est habituellement de 2 à 8 jours, et l’élimination du virus dure en général 8 jours. Cependant les symptômes peuvent perdurer pendant une période allant jusqu’à 4 semaines, avec un syndrome du « bébé siffleur ».

Des traitements en allopathie, comme en homéopathie ou encore en aromathérapie, sont alors indiqués par votre médecin généraliste ou votre pédiatre pour soigner votre enfant.

Pour aider votre enfant à désencombrer les voies respiratoires, il est parfois conseillé de suivre quelques séances de kiné respiratoire. Les techniques utilisées à ce jour sont beaucoup plus douces qu’il y a quelques années, et s’apparentent plus à un doux massage accompagnant la respiration naturelle de votre enfant.

À nouveau, votre médecin ou pédiatre vous donnera la marche à suivre si cela s’avère nécessaire.

 

Comment prévenir ?

Il est important de ne pas enfermer votre enfant dans une bulle stérile, sortir lui permet de stimuler son immunité et d’oxygéner ses cellules afin d’aider ses anticorps à combattre les virus qu’il côtoie au quotidien.

Il est en revanche important d’aider bébé à ne pas être en contact constant avec ces microbes.

Les premiers réflexes vont être de toujours bien se laver les mains, et surtout si on vient de l’extérieur, avant de prendre le bébé. En cas de rhumes ou de bronchites dans le milieu d’accueil, les vêtements seront changés et lavés quotidiennement, car les microbes ont une vie de 6-7h sur les vêtements.

Il est indispensable également de bien aérer la maison.

Il est également très important pour stimuler son système immunitaire de bien donner la Vitamine D quotidiennement à votre enfant. Si votre enfant prend un complexe vitaminé contenant du zinc, arrêtez-le le temps de l’infection, et reprenez-le 8 jours après la fin de celle-ci.

Le visage de ce lundi 16 décembre 2019, c’est Nicolas

image ©Ivan Verzar www.3dimage.be

🎙 Alors Nicolas, qui es-tu ?

Que fais-tu chez Les P’tites Fées Bleues-Soins à domicile ? Depuis combien de temps travailles-tu chez LPFBS ?

J’ai 44 ans, et 3 superbes petites filles de 6, 9 et 12 ans 😊

Je suis infirmier depuis maintenant 3 ans en tant qu’ indépendant complémentaire pour LPFBS. Je travaille 1 weekend par mois, sur Genval et Rixensart, je fais les matins (de 7h à environ 13h).

J’ai une formation d’infirmier à la base, même si je ne travaille plus au quotidien en tant que tel. C’est quelque chose que je voulais retrouver/maintenir, l’activité en tant qu’infirmier, et le contact avec les patients qui l’accompagne.

 

🎙Qu’est-ce qui t’a donné envie de travailler chez nous ?

J’ai toujours eu un intérêt pour le monde médical, le soin aux patients.

J’ai fait un graduat en infirmerie suivi d’une licence en sciences hospitalière, après avoir fait du bénévolat pendant 15 jours dans un hôpital. C’est ce qui a déterminé mon choix d’études.

J’ai d’abord travaillé pendant 4 ans en tant qu’infirmier, pour travailler par la suite en tant que commercial dans le pharmaceutique. Mais le contact avec le patient me manquait fortement. C’est pourquoi j’ai voulu remettre le pied à l’étrier en contactant Loïc et en me mettant 1we/mois aux services de LPFBS.

Une tournée n’est pas une autre. Je vois environ 15 patients/ jour, ce sont des patients « réguliers » en majorité. Et c’est très agréable d’être reconnu d’une fois à l’autre, même si plusieurs semaines ce sont passées entre les visites. C’est une belle reconnaissance du travail accompli auprès d’eux.

 

🎙3 qualités qui te définissent bien ?

J’ai un côté rassurant, je suis très à l’écoute de mes patients, j’aime prendre le temps avec eux.

Je suis patient et aussi rigoureux dans mon travail.

J’aime ce que je fais, travailler ce we tous les mois est comme une bouffée d’oxygène, je ne me sens pas du tout fatigué après ces 2 jours.

 

🎙As-tu une anecdote à nous raconter ?

Il y a 2 anecdotes qui me viennent en tête…

Tout d’abord, j’ai un patient qui est très « vieille France », d’ailleurs il est français.

Il a plus de 90 ans, et a une certaine prestance, j’ai toujours eu énormément de respect pour lui, pour son histoire, ce qu’il a vécu.

Je le soigne depuis toujours, et je l’ai toujours vouvoyé, en raison de ce respect pour lui.

Un jour, il m’a regardé et m’a dit « tu sais Nicolas, on se connait depuis longtemps maintenant. On peut se tutoyer, et tu peux m’appeler par mon prénom ! »

C’est quelque chose qui m’a énormément touché, c’est un sentiment gratifiant, voir que la relation est plus qu’une relation patient-soignant. Voir que la place que l’on prend dans la vie des gens.

Une autre, un peu plus cocasse, est au sujet d’une patiente.

Un jour elle m’a regardé avec un petit sourire, et m’a avoué qu’elle tenait un petit carnet avec le nom de chaque infirmier/infirmière qui vient lui faire des soins, dans lequel elle indique une évaluation avec petit commentaire. 😊

 

🙏Merci Nicolas  pour ce témoignage plein de cœur !

 #lesptitesféesbleuessoinsàdomicile #soinsàdomicile #visagedulundi  #BW #brabantwallon

Notre visage de ce lundi 09 décembre 2019, c’est Maria

Doina Maria Condila

🎙 Alors Maria, qui es-tu ?

Que fais-tu chez Les P’tites Fées Bleues-Soins à domicile ? Depuis combien de temps travailles-tu chez LPFBS ?

J’ai 4 enfants qui sont maintenant grands (très grands, plus grands que moi 😉), je suis très fière de ma famille !

Je travaille comme infirmière depuis maintenant 2013 chez LPFBS. On peut dire que je fais de tout au niveau des soins infirmiers, du plus simple au plus compliqué.

Je m’investis énormément dans mon travail, et j’investis aussi ma famille ! En fait, c’est mon mari qui est mon chauffeur, il m’accompagne partout où je vais. C’est comme ça que je n’ai jamais pris un jour de congé depuis que je travaille chez LPFBS, on est tous les jours ensemble 😅🥰

Et puis c’est dur de laisser mes patients, alors j’ai travaillé jusqu’à il y a peu de temps 7j/7, les matins et les soirs.

Maintenant je ne travaille plus les mardis pour me « reposer » un peu, mais il y a toujours à faire ! 😉

Je travaille principalement sur Wavre, Limal, Rixensart, Ottignies. Je fais également quelques remplacements.

Je prends aussi en charge les nouveaux infirmiers pour leur permettre de prendre leurs marques et de les présenter à nos patients.

 

🎙Qu’est-ce qui t’a donné envie de travailler chez nous ?

J’ai commencé ma carrière en travaillant pendant 10 ans dans un hôpital psychiatrique. J’ai ensuite pris de l’expérience en maison de repos.

C’est pendant ce travail en maison de repos que j’ai commencé à travailler en tant qu’infirmière complémentaire chez Qualivity à l’époque. Puis j’ai continu uniquement avec Loïc. Et je continue avec plaisir avec LPFBS aujourd’hui.

J’ai le respect du « 1er emploi ». Je suis dévouée à mon travail et à mon employeur, hier Loïc, aujourd’hui Marie.

Les patients sont comme ma famille, j’aime savoir qu’ils sont bien, qu’ils sont heureux des soins qu’ils ont reçus, qu’ils sont heureux que je sois venue. Pour moi, les voir sourire, c’est quelque chose de précieux, cela me donne toute ma motivation et mon énergie. C’est pour ça que je ne ressens jamais de fatigue à la fin de la journée.

Je fais ce pour quoi je suis née. Je vis pour mon métier, pour mes patients chez LPFBS. C’est quelque chose qui me caractérise très fortement.

 

🎙3 qualités qui te définissent bien ?

Je suis très sentimentale, je vis tout par le cœur. Je suis très attachée à mon travail, à mes patients, il faut être fait pour ce travail.

Pour le reste, ce sont les autres qui doivent découvrir mes qualités, ça n’est pas moi qui doit leur dire qui je suis. Ils découvrent ce qu’ils ont besoin de découvrir à travers chaque situation. 😊

 

🎙As-tu une anecdote à nous raconter ?

Il y a toujours quelque chose à raconter !!

On rigole tout le temps, il n’y a pas d’anecdotes.

Mes patients me disent toujours « c’est gai que tu sois venue », parce que je leur mets toujours le sourire. Alors ça dépend toujours du moment, il y a trop à raconter.😄

 

🙏Merci Maria pour ce témoignage plein de passion et d’énergie !

 #lesptitesféesbleuessoinsàdomicile #soinsàdomicile #visagedulundi  #BW #brabantwallon

Notre visage de ce lundi 02 décembre 2019, c’est Claire

Claire Temmerman

🎙 Alors Claire, qui es-tu ? Que fais-tu chez Les P’tites Fées Bleues-Soins à domicile ? Depuis combien de temps travailles-tu chez nous ?

                Alors j’ai 36 ans, pas d’enfants.            

Je suis aide-soigante chez LPFBS depuis octobre 2019.

Je travaille dans les tournées de Waterloo et Genval principalement. Je travaille également de temps en temps au Centre à Renaissance. Je vais d’ailleurs être formée pour pouvoir y travailler un peu plus 😊

J’ai un horaire variable, je fais les matins et/ou les soirs, je travaille aussi 1 weekend/2. J’ai en revanche mes mercredis de libre.

En tant qu’aide-soignante, je m’occupe principalement des toilettes des patients, de mettre les bas de contention lorsque c’est nécessaire, de m’assurer que nos patients ont bien pris leurs médicaments que les infirmières ont préparés au préalable dans un pilulier, … ce genre de choses.

J’adore prendre soin des gens.

 

🎙Qu’est-ce qui t’a donné envie de travailler chez nous ?

                Quand j’ai commencé mes études, j’ai d’abord fait 1 an en tant qu’infirmière, mais j’ai vite changé pour devenir aide-soignante. C’est un métier qui me convient beaucoup mieux.

En tant qu’infirmière, on a beaucoup de responsabilités, et je ne voulais pas ce genre de responsabilités.

En tant qu’aide-soignante, je trouve qu’on est plus proche des patients, parce que les soins prodigués sont différents.

J’ai commencé à travailler en maison de repos, mais après quelques années, j’ai ressenti le besoin de changer, j’ai toujours eu envie de tester les soins à domicile.

Ma mère est directrice d’une maison de repos, je travaillais en job étudiant dans les cuisines, mais cette expérience a été un plus dans ma décision de travailler dans le monde infirmier.

On peut dire que je me suis jetée sur l’offre d’emploi chez LPFBS dès qu’ils ont commencé à chercher de nouvelles personnes. J’avais besoin de changement, car dans les institutions, c’est du travail à la chaîne. En soins à domicile, le soin à la personne est vraiment présent, on a la possibilité de prendre soin des patients et d’apprendre à les connaître.

Et on est nous-même bien soigné chez LPFBS. 😊

 

🎙3 qualités qui te définissent bien ?

                Alors, je vais dire souriante, gentille, dynamique et serviable 😊

 

🎙As-tu une anecdote à nous raconter ?

C’est encore un peu tôt pour avoir des anecdotes avec les patients.

Par contre je peux vous dire que le shooting photo qui a été fait il y a quelques semaines chez notre patient n’était pas du tout prévu !

J’ai eu un appel de Loïc le matin-même me demandant à quelle heure je serais chez ce monsieur, et me disant « ok parfait, on sera là aussi pour des photos ! »

Bref, une surprise de grand matin pour bien commencer la journée 😊

 

🙏Merci Claire pour ce témoignage plein de sincérité !

 #lesptitesféesbleuessoinsàdomicile #soinsàdomicile #visagedulundi  #BW #brabantwallon #waterloo #genval